Rencontre avec Michel

 

Rencontre avec Michel

 

Michel, 67 ans, s'est installé le long du périphérique au sud de Paris, à 5 minutes à pied de notre centre d'accueil de jour. Le brouhaha de la 4 voies et des 2 lignes de tram se fait entendre. Le temps est agréable, il a décidé de ne pas s'installer sous le pont de la voie ferrée comme il le fait d'habitude. Il a le torse nu et profite du soleil pour réorganiserses affaires. Bouteilles en plastique, boîtes en plastique, bouteilles en verre, boîtes de pizza, tout doit être en ordre. Les journaux sont rangés de manière méticuleuse, le plus récent en haut de la pile. Il a trié ses déchets qu'il a mis dans un sac poubelle près de la route. Il nettoie avec attention dans du vinaigre les pièces que lui ont données quelques passants, les rince et les met de côté dans un pot de yaourt. Michel boit ensuite le vinaigre. Il dit que cela lui fait plus de bien que les médicaments qui sont prescrits de nos jours. Il est assez bavard et semble heureux de pouvoir se laver dans notre Mobil'douche. L'un des bénévoles gare le camping-car et prépare la douche pour notre ami de la rue. Un autre aide Michel à se lever et à se diriger vers le véhicule. Le troisième membre de l'équipe reste dehors pour surveiller ses affaires. Nous découvrons qu'il aime le jazz et allumons la radio pendant qu'il se lave. Bien que nous ayons du savon et du gel douche, Michel préfère utiliser du vinaigre. Une demi-heure plus tard, il sort tranquillement les joues rosées, le visage moins angoissé, heureux de se parer des sous-vêtements propres et du t-shirt que nous lui avons donnés. Nous lui proposons de se raser, mais il refuse poliment. Il accepte avec plaisir un café et nous passons encore une demi-heure à ses côtés, à écouter les anecdotes qu'il souhaite partager avec nous. Nous l'aidons à descendre les marches de la Mobil'douche et le raccompagnons à son campement. Avant de lui dire au revoir, il nous donne quelques conseils pour laver les tissus. "N'utilisez pas du détergent ou de l'eau de javel", dit-il, "le vinaigre est bien plus efficace".

Avec le soutien de Depaul, Michel - qui ne peut se rendre aux bains douches de la ville de Paris à cause de ses problèmes de mobilité - peut rester propre. C'est une étape essentielle pour se reconstruire lorsque l'on a tout perdu.

  • Facebook
  • MySpace
  • Twitter
  • StumbleUpon